Le Renseignement d'affaires, « le nerf de la guerre économique »
Source : INFORMATIONS ENTREPRISE

 

Face aux nouvelles formes de menaces, la quête de renseignements s’avère de plus en plus indispensable. Depuis toujours, obtenir une information stratégique fiable est la condition sine qua none pour développer son entreprise, protéger ses intérêts ou développer des partenariats. « La situation économique mondiale actuelle ne fait qu’accentuer la tendance » confirme Kévin Rivaton, PDG de Cristal Groupe International.
Après avoir opéré dans le domaine du crédit clients et le recouvrement, il fonde en 1997 ACREF, une société de renseignements financiers et de recouvrement de créances qui deviendra CRISTAL CREDIT en 2015.

Le métier de Cristal se décline, en effet, en trois grandes activités. L’analyse de solvabilité, qui consiste à fournir de l’information financière aux clients souhaitant engager une relation commerciale avec un tiers, en lui apportant un éclairage précis en termes de trésorerie et de solvabilité.
L’Intelligence Economique, une activité plus spécifique et sensible qui vise à collecter de l’information stratégique.
Notre département CYBERSECURITE, accompagne, quant à lui, nos clients français et européens dans la prévention des menaces et la maîtrise des crises liées à un environnement numérique potentiellement hostile.

A ses débuts, Cristal se concentrait uniquement sur les activités de solvabilité. A partir de 2003, Kévin RIVATON, associé à Jean-François JARD étend son champ d’activité et amorce son développement aux USA avec la création d’une filiale à Miami.
Entre 2003 et 2010, Cristal s’implante au Mexique, au Panama, au Chili, au Brésil et en Argentine, avant d’ouvrir des bureaux à Hong Kong, Londres et Abidjan. « Se renseigner et se documenter en amont, c’est anticiper les difficultés et les risques de demain et adopter la meilleure stratégie possible, estime Kévin Rivaton ». « Pour faire notre métier, nous nous appuyons sur nos propres collaborateurs, environ 90 personnes dans le monde, ainsi que sur nos sources. Ces dernières maîtrisent parfaitement le microcosme économique local et peuvent ainsi nous fournir des renseignements essentiels. Clairement, on ne peut pas être bon partout, tout dépend de la zone concernée. Mais nous pouvons nous appuyer sur notre réseau d’influence qui compte des experts confirmés issus du monde du renseignement et qui nous apportent leur savoir-faire et leur expérience des opérations étrangères. Nos réseaux de partenaires internationaux nous permettent d’étendre notre champ d’action à des zones qui étaient auparavant difficiles d’accès. Mais il convient de rester humble et lucide : si on ne sait pas faire, ou que l’on ne peut pas fermement appréhender un besoin sur une zone, nous déclinons la mission ».

Concernant notre expertise en analyse de solvabilité, au-delà des bases de données, Cristal Groupe International dispose d’accès et d’outils incomparables face à la concurrence. « Notre société n’agrège pas de fonds documentaires, mais puise dans l’intelligence humaine. Nous procédons à une investigation de terrain afin de bien comprendre le comportement et la situation des entreprises tandis que nous sollicitons nos partenaires financiers et bancaires pour récupérer de l’information permettant d’analyser la solvabilité des structures concernées. »

Une indépendance précieuse

La spécificité et la force de Cristal Groupe International est de bénéficier de deux solides atouts. D’abord, celui d’être mondialement implanté, ce qui la distingue de la plupart de ses concurrents. Ensuite, celui de rester une structure totalement indépendante. « Nous ne dépendons ni d’un groupe, ni d’un fond, et nous n’avons aucuns liens étatiques ou institutionnels français ou étranger. Nous considérons cette caractéristique comme primordiale dans ce métier : nous ne sommes influencés par personne. Nous choisissons nos clients et rien ne nous est imposé. Nous n’avons aucune obligation de collaborer avec des clients spécifiques parce que notre actionnaire nous y obligerait ».

En dépit, et je dirais même à cause de la crise du COVID-19, Cristal Groupe a vécu une année exceptionnelle chargée. Le monde économique est aujourd’hui bouleversé comme jamais par la situation sanitaire. « Je reviens tout juste d’Amérique du Sud et franchement la situation est compliquée partout » confirme le fondateur de Cristal. Certains pays se redresseront, d’autres non. D’ailleurs, le Liban est dans une situation de faillite et des interrogations se posent sur l’Afrique du Sud ou bien l’Argentine. En France, la crise du Covid-19 a eu un impact commercial et financier qui n’est pas encore mesurable, malgré les études menées par la Banque de France et les assurances crédits. Les premières victimes ont été des sociétés qui étaient déjà en difficulté. Mais pour Kévin Rivaton, le plus gros impact se produira au moment où il faudra rembourser le PGE, le Prêt Garanti d’Etat. « Aujourd’hui, les URSSAF ont suspendu leurs prélèvements, l’économie est sous perfusion, nombreux sont ceux qui perçoivent des aides et peuvent bénéficier du chômage partiel liste-t-il. Mais au moment où il faudra rembourser, là ça va être un désastre. Je m’attends au mois de mars 2021 à un flot important de dépôts de bilans ». Par ricochet, Cristal Groupe International n’a donc jamais connu une telle activité. « Nous sommes submergés d’appels, tant sur le marché domestique qu’à l’export pour des demandes d’enquêtes sur des partenaires qui ne sont plus viables. Vous pouvez facilement imaginer par exemple l’état des compagnies aériennes ou des entreprises spécialisées dans l’évènementiel... »

Les besoins des entreprises en renseignement d’affaires croissent donc proportionnellement aux incertitudes actuelles. Ces incertitudes évoluent, se complexifient et tous les départements des entreprises sont concernés. En conséquence, Cristal Groupe International recrute pour faire face à cette nouvelle charge d’activité. En renfort de son siège historique lyonnais, l’entreprise a également ouvert sa première agence parisienne. Grâce à une acquisition prévue en 2021, Cristal Groupe pourrait atteindre une position de pointe renforcée sur ce marché.

L’avènement de la Cybersécurité

Il s’agit là d’une capacité que le groupe souhaite aussi enrichir grâce à une expertise toujours plus renforcée dans le numérique. Cristal Groupe compte désormais dans ses rangs l’ancien directeur technique d’une des principales agences étatiques de renseignement qui maîtrise très bien la gestion des risques liés à la cybersécurité. Depuis le début d’année, les attaques conduisant à des demandes de rançons (« ransomware ») se sont multipliées. Elles plongent les entreprises françaises et européennes victimes et leurs dirigeants dans un véritable désarroi.

Mais pourquoi s’intéresser à la Cybersécurité alors qu’il y a déjà d’autres sociétés compétentes sur ce marché ? Les implications financières de ce type d’attaques restent la spécialité de Cristal. Si les attaques de type « ransomware » constituent un de ses aspects les plus malfaisants, la « guerre économique » est devenue quant à elle très professionnelle et agressive.

Certaines personnes ou organisations malveillantes ont décidé de ne pas s’attaquer uniquement aux entreprises, mais à ceux qui savent tout d’elles : leurs avocats. « Le hacking d’avocats d’affaires s’intensifie à travers le monde, leur profession ne s’est pas toujours suffisamment protégée. Personne n’aurait pensé qu’on puisse les attaquer ainsi, explique Kévin Rivaton. Les hackers pénètrent et siphonnent les systèmes d’informations, entraînant de nombreuses complications juridiques. Si on s’empare de toutes les informations d’un dossier primordial pour tel ou tel client qui est responsable ? Par ailleurs, les conséquences de telles attaques peuvent être inidentifiables comme par exemple le risque d’alimenter des opérations de financement du terrorisme, car la nébuleuse autour de ces attaques est extrêmement complexe et opaque ».

Grâce à ses ressources techniques Cristal Groupe International est devenu un expert en la matière. « Je suis assailli de demandes d’avocats qui souhaitent être protégés. Car les attaquants reviennent. Si après la première attaque, vous n’avez pas développé une défense suffisante, le problème se reproduira. Et ce sera sans fin ».

Source au format fichier PDF

Site internet Greentic.net